• Naissance

    Où s’adresser ?
    Vous pouvez obtenir un extrait ou une copie intégrale d’acte de votre naissance à la mairie de la commune de naissance, en vous déplaçant ou par courrier (joindre une enveloppe timbrée) en indiquant :

    • noms , prénoms de l’intéressé(e) ;
    • date de naissance ;
    • noms et prénoms usuels des parents ;
    • lien de parenté entre le demandeur et l’intéressé(e).

    Pièces à fournir
    Vous devez joindre la photocopie de votre pièce d’identité ainsi qu’une enveloppe timbrée.
    La délivrance de l’acte est gratuite.

    Vous pouvez également faire la demande sur Internet sur le site www.service-public.fr

    ATTENTION : LES DEMANDES D’ACTE EN LIGNE SONT GRATUITES.

    Mariage

    Où s’adresser ?
    Vous pouvez obtenir un acte de mariage à la mairie de la commune de mariage, en vous déplaçant ou par courrier (joindre enveloppe timbrée) en indiquant :

    • noms et prénoms des époux
    • date du mariage
    • noms et prénoms usuels des parents
    • lien de parenté entre le demandeur et les intéressés

    Pièces à fournir
    Vous devez joindre la photocopie de votre pièce d’identité ainsi qu’une enveloppe timbrée.
    La délivrance de l’acte est gratuite.

    Vous pouvez également faire la demande sur Internet sur le site www.service-public.fr

    ATTENTION : LES DEMANDES D’ACTE EN LIGNE SONT GRATUITES.

    Décès

    Où s’adresser ?
    Vous pouvez obtenir un acte de décès à la mairie de la commune du décès ou au lieu du domicile de la personne décédée, en vous déplaçant ou par courrier (joindre enveloppe timbrée) en indiquant :

    • noms et prénoms du défunt
    • date et lieu du décès
    • noms et prénoms usuels des parents
    • lien de parenté entre le demandeur et les intéressés

    Pièces à fournir
    Vous devez joindre la photocopie de votre pièce d’identité ainsi qu’une enveloppe timbrée.
    La délivrance de l’acte est gratuite.

    Vous pouvez également faire la demande par Internet sur le site www.service-public.fr

    ATTENTION : LES DEMANDES D’ACTE EN LIGNE SONT GRATUITES.

     Demande d’acte en ligne

    Démarches administratives en ligne pour les inscriptions sur les listes électorales , recensement des jeunes de 16 ans, demande d’actes d’état civil (naissance, mariage, décès), changement de coordonnées postales, sur le site suivant (vous pouvez cliquer dessus) : www.service-public.fr

    ATTENTION : LES DEMANDES D’ACTE EN LIGNE SONT GRATUITES.

    Où s’adresser ?
    A la mairie du lieu de résidence de préférence.

    Pièces à fournir
    Les pièces d’identité  des parents ou éventuellement le livret de famille selon le cas.

    En savoir plus sur :
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F887.xhtml?&n=Famille&l=N10&n=Union+libre&l=N143

    Le recensement militaire est obligatoire pour tout jeune français de 16 ans. Le jeune se fait recenser auprès de sa mairie.

    A la suite du recensement, la mairie délivre une attestation de recensement. Attention : il n’est pas délivré de duplicata.

    Le recensement permet à l’administration de convoquer le jeune pour qu’il effectue la journée de défense et citoyenneté (JDC).

    Le recensement permet aussi l’inscription d’office sur les listes électorales.

    tract-rco-csn-brest

    Demande d’inscription sur les listes électorales

    Le formulaire de demande est disponible en mairie et téléchargeable ICI

    La demande est prise en compte sur présentation d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité.

    Pour se marier à Elliant il faut soit que les futurs époux y vivent, soit un des parents des futurs époux.

    La première démarche à effectuer est de passer en mairie retirer « le livret des futurs époux ».

    Les principales pièces à fournir par chacun des futurs époux
    • La copie intégrale de l’acte de naissance, délivrée depuis moins de trois mois à la date du mariage si délivrée en France ou six mois si délivrée par un consulat. Elle n’a pas de durée de validité si elle a été délivrée par une autorité étrangère et peut avoir une autre appellation ; la filiation complète reste exigée.
    • Justificatif de domicile et de résidence le cas échéant. Le mariage sera célébré, au choix des époux, dans la commune où l’un d’eux, ou l’un de leurs parents aura son domicile ou sa résidence établie par un mois au moins d’habitation continue.

    Domicile : adresse habituelle ; résidence : adresse ponctuelle.

    •  Justificatif d’identité au moyen d’une pièce délivrée par une autorité publique
    • Le certificat du notaire s’il a été fait un contrat de mariage
    • Si vous avez des enfants, nous fournir le livret de famille.
    • Copie des pièces d’identité des témoins
    Comment compléter le guide des futurs époux
    •  Renseigner les attestations sur l’honneur
    • Renseigner les témoins
    • Les déclarations des témoins sont facultatives
    • Compléter la page centrale « renseignements à fournir à l’officier de l’état civil ». Penser à indiquer l’adresse complète des parents des futurs époux ainsi que des témoins.
     Le dossier complet est à déposer en mairie un mois avant la date du mariage.
    • CARTES D’IDENTITE et PASSEPORTS

    carte_identite_01

    passeport

     

    Le ministère de l’Intérieur a engagé une réforme concernant la délivrance des titres. A compter du 1er décembre 2016, les demandes de cartes d’identité ne pourront plus être réalisées dans certaines mairies dont la mairie d’Elliant.  Les demandes devront être faites auprès des mairies équipées du dispositif spécifique. Cependant, il vous sera toujours possible de vous procurer la liste des pièces à fournir pour la carte d’identité en mairie d’Elliant.

    Liste des mairies agrées pour les demandes carte d’identité et passeport

     

     

    Les cimetières d’Elliant

    Le cimetière de l’église situé autour de l’église, disposant de concessions perpétuelles et temporaires.

    Le cimetière Saint Gilles, situé à proximité de la salle polyvalente, disposant de concessions temporaires uniquement, du columbarium et du jardin du souvenir.

    Règlement des cimetières

    Règlement du site cinéraire

    Les choix funéraires

    Vous pouvez choisir l’inhumation dans une concession ou la crémation.

    L’inhumation dans les cimetières communaux est due :

    – aux personnes décédées sur le territoire de la commune quel que soit leur domicile

    – aux personnes domiciliées sur le territoire de la commune quel que soit le lieu de décès

    – aux personnes ayant droit à l’inhumation dans une sépulture de famille située dans un des cimetières quels que soient leur domicile et le lieu de leur décès.

    Si vous optez pour la crémation, l’urne pourra être soit inhumée dans une sépulture ou scellée sur un monument funéraire, soit déposée dans une case de columbarium. Les cendres peuvent être aussi dispersées dans le jardin du souvenir ou en pleine nature (sauf sur les voies publiques), après déclaration faite à la mairie de la commune de naissance du défunt par la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles.

    Types de concessions

    Il existe 3 types de concession

    – Concession familiale : peuvent y être inhumés : concessionnaires, conjoints et leurs enfants, ascendants, descendants, enfants adoptifs, collatéraux (frère, tante, oncle, neveu…), alliés (membres de la belle famille).

    – Concession collective : destinée aux personnes désignées sur l’acte de concession (un couple par exemple), quelles soient ou non de la même famille.

    – Concession individuelle : pour une seule personne.

    Durée des concessions

    – dans les cimetières : 15 ou 30 ans

    – dans le columbarium : 5, 10 ou 15 ans.

    Tarifs 2017

    Concessions dans les cimetières

    – 15 ans : 155,00 €

    – 30 ans : 300,00 €

    Concessions dans le columbarium

    – 5 ans : 105,00 €

    – 10 ans : 190,00 €

    – 20 ans : 370,00 €

    L’autorisation de sortie de territoire des mineurs est rétablie depuis le 15 janvier 2017.

    Le formulaire est mis à disposition sur le site internet www.service-public.fr et ici

    AUCUN DEPLACEMENT EN MAIRIE OU EN PREFECTURE N’EST NECESSAIRE. En effet, l’autorisation est signée par l’un des titulaires de l’autorité parentale (lorsque l’autorité parentale est exercée de manière conjointe, la signature d’un seul des deux parents suffit.)

    L’autorisation de sortie de territoire est obligatoirement présenté aux autorités de contrôle sous format « papier » revêtu de la signature originale d’un titulaire de l’autorité parentale. Ce document doit être accompagné de la carte d’identité ou du passeport du mineur.

    Les dispositifs existants permettant de s’opposer à un éventuel départ non autorisé du mineur ne sont pas remis en cause par l’Autorisation de Sortie de Territoire. Les Interdictions Judiciaires de Sortie de Territoire et les Interdictions Administratives de Sortie de Territoire sont toujours en vigueur.

    Les Interdictions de Sortie de Territoire sont prononcées par un juge ou le procureur de la république et les demandes d’Oppositions à la Sortie du Territoire sont à effectuer auprès de la Préfecture.

    Pour plus de précisions, vous pouvez consulter la circulaire officielle : ici

  • Révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

     

    Qu’est qu’un PLU (Plan local d’urbanisme)

    Le PLU est un document d’urbanisme qui réglemente le droit des sols, c’est-à-dire les possibilités d’aménager, de construire, de rénover sur l’ensemble du territoire communal. A ce titre, il détermine des zones urbaines (U), à urbaniser (AU), des zones agricoles (A) et naturelles (N), dans lesquelles les règles varient en fonction de l’occupation et de l’utilisation du sol.
    Sa composition est réglementairement prévue par le code de l’urbanisme à l’article R. 123-1 et doit prendre en compte des normes supra-communales : le SCoT (Schéma de Cohérence Territorial) et le PLH (Plan Local de l’Habitat) de la Concarneau Cornouaille Agglomération.
    Le PLU est principalement composé de quatre grands documents :
    Le rapport de présentation qui justifie et explicite les choix d’aménagement retenus par les élus. Il s’appuie sur un diagnostic du territoire recensant l’ensemble des caractéristiques communales (démographie, économie, environnement, …). Il présente une analyse de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers.
    Le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) est l’expression de la stratégie et de la politique de développement de la commune.
    Le plan de zonage qui divise le territoire communal en différentes zones pour lesquelles le règlement écrit fixe des prescriptions.
    Les orientations d’aménagement et de programmation (OAP) qui comprennent des dispositions portant sur l’aménagement, l’habitat et les déplacements. Par la mise en place de principes d’aménagement ou d’exigences particulières, elles organisent le développement de certains secteurs de la commune. Elles s’imposent aux autorisations d’urbanisme, en termes de compatibilité.
    Les annexes regroupent un ensemble d’informations techniques et administratives applicables sur le territoire communal (réseaux d’assainissement, périmètre de ZAC, …).

    1 – La révision générale du PLU

    Par délibération en date du 22 janvier 2015, le Conseil Municipal a décidé de prescrire la révision du Plan Local d’Urbanisme. L’ATELIER D’YS de La Mézière a été choisi pour procéder, avec les élus et en concertation avec les habitants de la commune, à la rédaction de ce document de planification dont l’objectif est la traduction du projet d’aménagement et de développement durables de la commune sur une période de 10 ans. Une première réunion publique de présentation de la démarche de révision du PLU, par Messieurs JAFFRE et DURAND du bureau d’études.

    Adopté le 24 novembre 2006, puis révisé et modifié le 25 janvier 2010, ce document ne permet plus de répondre aux exigences actuelles de l’aménagement communal et des différentes politiques publiques.
    En prenant en compte les évolutions liées au Grenelle de l’Environnement, il s’agit aujourd’hui de permettre à Elliant de se développer durablement en densifiant les espaces bâtis, en valorisant la mixité sociale, en limitant la consommation foncière des espaces naturels et agricoles, en permettant la protection de ses ressources, notamment en eau.
    La révision générale du Plan Local d’Urbanisme prendra plusieurs années. Tout au long de cette procédure, les citoyens ne seront pas seulement informés, ils seront écoutés et consultés dans le cadre de ce que la loi nomme la concertation.

    La concertation

    Le processus de concertation engagé se veut être le plus large possible, de manière à associer au maximum les habitants d’Elliant et les acteurs du monde professionnel et associatif local, à la construction d’un projet solidaire et durable pour tous.
    La concertation a démarré dès le lancement de la procédure et se poursuivra au minimum jusqu’à l’arrêt du PLU. Etablie, conformément à l’article L.300-2 du code de l’urbanisme, elle a été mise en place par le conseil municipal dans sa délibération de prescription de révision du PLU du 22 janvier 2015.
    La concertation va plus loin que la simple information.
    Elle constitue une étape importante puisqu’elle doit permettre d’informer, de communiquer et surtout d’échanger pendant toute la durée de l’élaboration du projet.
    Tout au long de la procédure de révision du PLU, l’information sera légale (mention insérée dans la presse des délibérations prescrivant la révision, l’enquête publique, l’approbation du PLU) et informelle (publication d’articles relatifs au PLU dans les journaux locaux, le Mairie Infos, le site de la commune).
    Les habitants pourront s’exprimer lors de l’enquête publique, dont la durée est d’un mois, mais il est nécessaire qu’ils puissent s’exprimer aussi pendant l’établissement du projet.

    Les modalités de la concertation

    Les supports choisis par Elliant, dans sa délibération du 22 janvier 2015 sont les suivantes :
    – Ouverture d’un registre en Mairie à disposition de la population aux horaires d’ouverture du secrétariat ;
    – Possibilité d’écrire au maire ;
    – Organisation de réunions publiques d’information et d’ateliers de travail avec la population, les associations et les acteurs socio-économiques,
    – Des permanences seront tenues (élus, techniciens) pendant un mois avant l’arrêt du projet de PLU par le Conseil Municipal ;
    A l’issue de cette concertation, le maire en présente le bilan devant le conseil municipal qui en délibère et, le plus souvent, arrête ensuite le projet de PLU.

    2 – Révision allégée du PLU

    La révision allégée dont la prescription a été décidée par délibération du Conseil Municipal du 20 janvier 2016 a pour but de permettre à la Société des Carrières Bretonnes d’étendre sa zone d’exploitation vers le Nord du site de Kerhoantec, en modifiant le zonage de certaines parcelles.

    DELIBERATION DE PRESCRIPTION JANVIER 2016

    DELIBERATIN D’ARRET MAI 2017

    NOTE DE PRESENTATION

    APRES REVISION

    APRES REVISION -2

    3 – Modification du PLU

    Par arrêté municipal du 18 janvier 2016, le Maire d’Elliant a engagé  une procédure de modification du Plan Local d’Urbanisme pour les raisons suivantes : mise en conformité du règlement du PLU actuel avec la réglementation en vigueur par une définition plus précise des règles d’extensions des habitations existantes et d’implantations d’annexes en zone N, rectification d’une limite de la zone artisanale de Keryannick et suppression d’un espace réservé à l’entrée du quartier de Ker Huella, dans le cadre de la construction de la maison de la santé. L’enquête publique a eu lieu du 15 novembre au 16 décembre 2016. Par délibération en date du 2 mars 2017, le Conseil Municipal a approuvé cette modification qui était nécessaire, notamment, pour que les projets d’extensions limitées et de constructions d’annexes (abris de jardin ou garage par exemple) en zone N (Naturelle) puissent, à nouveau, être possibles, sans attendre la révision générale du PLU, également en cours.

    DELIBERATION JANVIER 2016

    DELIBERATION APPROBATION MARS 2017

    Note de présentation

    RGLT – APRES MODIFICATION

    ZONAGE 4 5000e – APRES MODIFICATION

    ZONAGE DANS LE BOURG 2500e – APRES MODIFICATION

    A NOTER :

    Le plan du PLU (Plan Local d’Urbanisme) d ‘Elliant ainsi que son règlement sont consultables sur le site de Concarneau Cornouaille Agglomération : carto.cca.bzh
    La Direction générale des Impôts a un site permettant d’accéder au plan cadastral : les internautes peuvent rechercher, consulter et commander des planches de plan.
    Cliquer ici pour aller sur ce site

    Il existe trois permis (permis de construire, permis de démolir, et permis d’aménager) et une déclaration préalable. Les travaux soumis à permis, déclaration préalable ou dispenses de formalité au titre du code de l’urbanisme sont listés de façon exhaustive.

    Lien vers la déclaration préalable

    Lien vers le permis de construire

    Cependant, à Elliant, les édifications de clôtures sont dorénavant soumises à déclaration préalable.Pour conserver l’harmonie architecturale et paysagère de la commune, dans un souci de maitriser la réalisation des clôtures sur l’ensemble du territoire communal et afin de vérifier leur conformité avec les prescriptions du Plan Local d’Urbanisme, le Conseil Municipal a décidé, à l’unanimité, lors de sa séance du 2 juin 2009, d’instaurer l’obligation de soumettre l’édification de clôtures à déclaration préalable sur l’ensemble de la commune.

    Les délais d’instructions sont garantis
    Les délais d’instruction sont désormais garantis : dès le dépôt de la demande, un délai de base est indiqué sur le récépissé remis au pétitionnaire (1 mois pour les déclarations, 2 mois pour les permis de construire des maisons individuelles et les permis de démolir, 3 mois pour les autres permis de construire et les permis d’aménager). Ce délai peut être prolongé uniquement dans les cas prévus par le code de l’urbanisme pour permettre les consultations des services (ex.: Bâtiments de France), mais cette prolongation devra être notifiée dans le délai d’un mois suivant le dépôt de la demande.
    Les pièces obligatoires sont limitativement énumérées. En cas de dossier incomplet, l’autorité compétente disposera d’un délai d’un mois pour réclamer au pétitionnaire les pièces manquantes. Celui-ci devra les fournir dans les 3 mois et le délai d’instruction commencera à courir à compter de leur réception. A défaut, la demande fera l’objet d’une décision tacite de rejet.
    Au plus tard un mois après le dépôt du dossier en mairie, le délai d’instruction sera connu et garanti.
    Le permis ou l’autorisation seront acquis tacitement à l’issue du délai d’instruction porté à connaissance du pétitionnaire, sauf exception.

    Ce qui a changé en 2012
    Depuis le 1erjanvier : Modification du seuil des permis de construire relevé à 40 m² (au lieu de 20m²)

    Pour bénéficier de cette disposition, trois conditions sont à respecter : le projet doit être situé en zone U du PLU (Plan Local d’Urbanisme), doit constituer une extension d’une habitation existante et l’ensemble (existant + extension) ne doit pas dépasser 170 m² de surface de plancher.

    Depuis le 1er mars : Réforme de la surface de plancher

    Afin d’unifier et de simplifier la définition des surfaces prises en compte lors d’une construction, désormais, on ne parle plus de SHON et/ou de SHOB mais de la surface de plancher.

    De plus, dans le cadre de l’application de la loi dite Grenelle 2 de juillet 2010, cette nouvelle surface de plancher qui se calcule à partir du nu intérieur des constructions autorise l’édification de murs plus larges et donc mieux isolés puisqu’ils n’impactent plus la surface constructible.

    La surface de plancher est donc obtenue comme suit :

    Mesure des surfaces de chaque niveau à la fois closes et couvertes (les balcons, toitures-terrasses, loggias ne sont pas prises en compte), calculée à partir du nu intérieur des façades dont on déduit les surfaces suivantes (cas d’une maison individuelle) :

    - surfaces correspondant à l’épaisseur des murs entourant les embrasures des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur,
    – vides et trémies (ouvertures prévues) des escaliers et ascenseurs,
    – surfaces de plancher d’une hauteur sous plafond inférieure ou égale à 1,80 mètre,
    – surfaces de plancher aménagées en vue du stationnement des véhicules motorisés ou non
    – surfaces de plancher des combles non aménageables.

    Pour l’application de la nouvelle surface de plancher dans les dispositions relatives au champ d’application des autorisations d’urbanisme (doit-on déposer une demande de permis de construire ou une déclaration préalable ?), il faut prendre en compte une nouvelle notion d’emprise en sol qui est la projection verticale de la construction, notamment pour comptabiliser les constructions qui ne sont pas constitutives de surfaces de plancher.

    Prenons le cas d’un auvent. Il n’est pas clos donc ne constitue pas de surface de plancher mais si son emprise au sol est inférieure à 20 m² alors il s’agira d’une déclaration préalable et si son emprise au sol dépasse 20 m², il faudra déposer une demande de permis de construire.

    Pour plus de renseignements : mairie (service urbanisme) et www.developpement-durable.gouv.fr

    C’est le nom donné à ce nouveau quartier du bourg, par les élus, lors du dernier conseil municipal et qui, par la même occasion, ont dénommé les futures rues, allées et impasses de la Z.A.C en s’inspirant des pays de Bretagne. Depuis ces dernières années, la commune connaît un développement continu de son urbanisation, principalement sous la forme de lotissements aux abords du bourg. L’Est du bourg constitue un véritable secteur stratégique pour le développement de la commune correspondant à une « dent creuse » dans son urbanisation. C’est le site choisi, par les élus, pour la création de la Z.A.C.

    Cette Z.A.C a pour objectifs de : Développer la qualité résidentielle de la commune qui présente aujourd’hui un attrait certain pour une population à la recherche d’un habitat adapté aux conditions socio-économiques actuelles notamment de par la proximité de Quimper, du chef-lieu de canton Rosporden et des plages.

    • Réaliser un espace de stationnement. Le stationnement actuel se fait principalement de manière linéaire en bordure de route. Cet espace permettra de sécuriser le stationnement mais également de faciliter l’accès aux commerces du bourg et, par conséquent, d’améliorer son attractivité.
    • Poursuivre le programme d’embellissement du centre bourg avec la requalification des espaces publics.
    • Développer un site d’urbanisation qui répondra aux différentes demandes en matière de logements (mixité sociale).
    • Prendre en compte des besoins en matière d’équipements publics futurs sur ce site privilégié,intégrant déjà le centre de loisirs et une école.
    • Réaliser un aménagement cohérent à forte qualité paysagère et environnementale, vitrine d’un développement urbain maîtrisé et harmonieux ;
    • Optimiser la gestion de l’espace, notamment en évitant le mitage des espaces agricoles.

     

    La définition du programme

    Afin de prolonger et d’accompagner cette dynamique en centre bourg, la commune souhaite planifier les travaux d’aménagement des infrastructures nécessaires à une desserte et à un équipement rationnel dans ce secteur du bourg, tout en assurant la pérennité de la qualité urbaine et architecturale des projets. Ainsi, dans le cadre prévu au dossier de réalisation de la Z.A.C, le programme retenu cherche à assurer le développement d’un site attractif pour l’habitat en cohérence avec les documents et règlements d’urbanisme et en adéquation avec les contraintes environnementales. La Z.A.C sera essentiellement destinée à l’accueil de logements en programme libre mais également des logements sociaux en locatif et accession. Dans un souci de mixité fonctionnelle, celle-ci accueillera également une réserve foncière pour équipement public et des activités tertiaires compatibles avec l’habitat.

    Le programme regroupera à terme

    • environ 2700 m2 de terrain pour 2500 m2 de surface de plancher à destination de logements collectifs et commerces,
    • environ 8600 m2 de terrain pour 2500 m2 de surface de plancher à destination de logements individuels (lots libres),
    • environ 2000 m2 de terrain à destination d’une réserve foncière pour équipement public,
    • environ 2000 m2 de terrain à destination du bassin d’orage et petits équipements publics.

    Le démarrage des travaux de viabilité de la ZAC confiés aux entreprises
    Eurovia (terrassement, voiries), ETDE (réseaux), Bellocq Paysage (espaces verts) sous la maîtrise d’oeuvre de Tristan La Prairie (architecte urbaniste), Cécile Cathalo (paysagiste) et le bureau d’études Arthélia est programmé dans le courant du premier trimestre de l’année 2013 maintenant que la maîtrise foncière des terrains est assurée.

     

    Si vous êtes intéressés par un terrain à bâtir sur le site, contacter la Nicolas JOUSSET de la SAFI (en charge de l’aménagement de la ZAC) au 02 98 76 21 30 ou la mairie.

  • Le CCAS ( Centre Communal d’Action Sociale)

    Le CCAS est situé en mairie. Il est joignable au 02 98 10 92 18.

    • Le CCAS peut apporter son aide à ceux qui traversent une période difficile dans leur vie : il peut s’agir d’une aide alimentaire ou d’une participation au règlement d’une facture. Les travailleurs sociaux (assistante sociale) du Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS) de Concarneau sauront vous aider dans vos démarches. Pour cela, vous pouvez prendre rendez-vous en composant le 02 98 50 11 50.

    La distribution alimentaire a lieu tous les jeudis des semaines paires de 14h30 à 15h30. Le local se situe dans le prolongement de la mairie.

    La collecte nationale des denrées pour la banque alimentaire aura lieu le vendredi 24 et le samedi 25 novembre dans les magasins d’alimentation. Les personnes souhaitant s’investir bénévolement dans cette collecte peuvent s’inscrire auprès du CCAS.

    banque alimentaire

    • Le CCAS permet aussi aux enfants de 4 à 17 ans de profiter d’activités de loisirs : cette aide s’adresse aux familles domiciliées à Elliant dont le quotient familial est de 560 € maximum. Vous pouvez télécharger le formulaire de demande : ici

    aide activité

    • Le CCAS organise également chaque année, le repas des 70 ans et plus. Il a lieu le premier dimanche d’octobre. Il est impératif de s’inscrire pour y participer.

    Cette année, le repas des Anciens a  lieu le dimanche 1er octobre à la salle polyvalente. Inscription obligatoire en mairie du 4 au 20 septembre 2017.

    JFCElliant-RepasAnciens48       JFCElliant-RepasAnciens42        JFCElliant-RepasAnciens44         JFCElliant-RepasAnciens01

    •  Le CCAS est un établissement public autonome géré par un conseil d’administration dont le président est le maire. Le CCAS est composé à part égale de membres élus et de membres non élus, désignés par maire, au titre de leur représentation dans les associations du secteur social.

     

    Le CCAS est en partenariat avec :

    Le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) à la disposition des personnes âgées. Pour plus d’informations sur le CLIC, veuillez cliquer sur le lienlogoCCA

     

    Le conseil départemental : demande d’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie), demande d’aide à domicile, d’aide à l’hébergement dans les établissements pour personnes handicapées ou âgées.

     cd

    Résidence des Trois Fontaines

    Résidence des Trois Fontaines
    La Résidence des Fontaines est un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) accueillant 62 résidents en hébergement permanent. Dans un cadre calme et verdoyant, la Résidence s’intègre parfaitement dans son quartier de maisons individuelles et de petits collectifs, et est située à quelques pas du centre de la Commune.

    Une maison de retraite ouverte
    La Résidence des Fontaines est un établissement à taille humaine construit sur deux niveaux et organisé autour de deux grandes pièces à vivre : la salle d’animation, la salle à manger et son salon attenant. La Résidence est située au cœur d’un grand jardin arboré, non clôturé. Entièrement restructurée en 2011, l’EHPAD est tout à la fois un agréable lieu de vie inondé de lumière, mais aussi un lieu de travail parfaitement adapté aux besoins.

    Une retraite au cœur d’Elliant pour conserver les liens
    A deux pas du centre du bourg, la Résidence des Fontaines est un vrai lieu de vie pour le quartier. Le projet d’établissement étant centré sur l’animation, la maison de retraite est aussi un lieu de rassemblement naturellement ancré dans la vie sociale de la commune où toutes les rencontres intergénérationnelles sont les bienvenues.

    Rester actif le plus longtemps possible :
    Le projet d’établissement, porté par le Conseil d’Administration, la direction et les salariés, relève le défi de marier le projet de vie du résident, le projet de soins et le projet d’animation. Il s’appuie sur les conventions signées avec les autorités de contrôle (ARS, Conseil Général) et le Centre Hospitalier de Quimper. La maison de retraite est ainsi intégré dans le réseau gérontologique du canton.

    Offre de service de la Résidence des Fontaines
    Hébergement : nettoyage de la chambre et petites réparations, confection des repas, entretien du linge et animations
    Accompagnement : soins d’hygiène et de confort, aide dans les actes de la vie quotidienne
    Soins médicaux de proximité
    NB : la résidence est conventionnée à l’APL et habilitée à l’aide sociale

    Nous contacter
    EHPAD/CCAS Résidence des Fontaines – 2, rue Chalonic – 29370 ELLIANT
    Tél : 02 98 94 16 26